02/11/2009

Nuisances sonores

Les effets du bruit sur la santé dépassent les problèmes d'ouïe et sont difficiles à déterminer.

Les personnes soumisent aux nuisances sonores disent s'habituer mais divers effets ont été constatés : le taux de noradrénaline (hormone libérée pour faire face au stress) augmente de façon permanente, des troubles du sommeil se développent (d'où prise de somnifères plus fréquente), les risques cardio-vasculaires (hypertension, etc.) sont plus importants.

Des scientifiques mentionnent également des problèmes d'apprentissage scolaire et de concentration.

M. Kaltenbach, C. Maschke et R. Klinke* montrent dans une synthèse de 11 études que 20 % de la population risque de sérieuses contrariétés lorsqu'elle est soumise à un niveau sonore de Ldn 50 db(A) (niveau de bruit constant évalué sur 24 heures, dans lequel le niveau mesuré la nuit est majoré de 10 dB(A)).

* "Health consequences of aircraft noise" Kaltenbach Martin, Maschke Christian, Klinke Rainer, paru dans "Deutsches Arzteblatt International", Vol.105(31-32), Aug 2008, pp. 548-556.

140noise

Les commentaires sont fermés.