08/11/2009

de Stéphanie à Marielle - 18 septembre 09

18/09 je regrette le champ de lin et sa douceur…

Très chère Marielle,

Je me permets de continuer à t'écrire même si tu ne m'as pas encore répondu.
On a de nouveau agressé ma boîte aux lettres. M'ont-ils pris mon courrier?

Je ne me sens pas bien ici. Je dois lutter pour ne pas reculer sur les derniers 100 mètres avant chez moi.
Je crois que c'est de la peur.

Bisous

143StefR

Les commentaires sont fermés.