13/11/2009

de Marielle à BroC - 22 ? septembre 09

Très cher Bruno,
encore une photographie de boîte aux lettres pour rendre hommage à un artiste retraité du Tri Postal de Marseille. Pascal Verbena découvert cet été à l'exposition de la galerie Chave à Vence. J'ai un coup de foudre pour l'œuvre de cet artiste d'art singulier. Ce fut la belle surprise (il y en a eu une autre à une expo en Belgique aussi (Luc Schuiten)) de cet été, et une grande émotion. Du graphisme, comme de la dentelle, du bois flotté, du bois comme des meubles, des polyptiques, des réceptacles, de la gravure aussi.
Ça te bouleverse, c'est de l'ordre des croyances primitives, un peu mystique oui, oui. C'est aussi de l'ordre de l'enfance où des petites choses de rien du tout deviennent des trésors. Super ce facteur créateur. Si je peux le rencontrer…

Bisous venus du plus profond de l'enfance

---

[…]« J'étais fasciné par les variétés du bois, leurs essences donnant des teintes claires ou foncées, leurs modifications par l'eau et les années. Il y avait là une authenticité de la vie, un témoignage du vécu… Puis j'ai découvert du bois en Camargue, des épaves protées par la mer, des bois flottés ou des bois morts d'arbres. Là encore, les patines et les textures étaient transformées par le temps ou les éléments. La mer effaçait les traces de l'homme pour y mettre la sienne […]

[…] Jamais je ne casserai un arbre… Sa beauté est multiple et c'est une grave erreur de jeter le bois. »

[…]

164MarielleBrocR

Les commentaires sont fermés.