08/12/2009

paysage

Au coin de l'avenue des Acacias et de la rue Pierre Boveroulle, il y a  un saule.

J'ai pris l'habitude de parquer ma voiture en face de lui, sur le parking de la superette, pour aller à pied relever mes boîtes aux lettres.

Je l'aime bien et l'observe, sans jamais l'avoir vraiment pris en photo.
Il faut dire qu'il y a des bulles à verres devant lui, l'abribus de l'ancien arrêt qui n'est pas loin, et  le bosquet d'arbres enserrant la petite chapelle donne un arrière-plan qui ne se prête pas vraiment à un portrait de ce saule.
Il faut dire aussi qu'il y a plein d'autres choses à photographier et que ce lieu ne présente pas d'élément évolutif marquant, en dehors de l'arbre qui vit au fil des saisons.

A l'horizon se détache les éoliennes de Villers-le-Bouillet (Huy) à 12 kilomètres.

234saule1

 

Les commentaires sont fermés.