22/04/2010

de Clara à Marielle - 2 février 10

Chère Marielle,

ce qui me touche dans la floraison du cimetière ce n'est pas tant le lieux que cette pratique collective, tous ensemble au même moment… c'est un moment de retrouvailles entre vivants. C'est sûr que l'attention aux défunts est bien plus intérieure et privée.

Voici une autre marque d'attention : compte le nombre de mangeoire placées par mon propriétaire dans son jardin…!

J'en ai compté 20 visibles sur la photo

592Clara

Les commentaires sont fermés.