23/05/2010

Mutapost (4) - au bureau de poste - 24 février 10

C'est la seconde fois que j'entre dans ce bureau de poste.
Cette fois, je viens avec le document Mutapost complété comme je l'ai pu…
La même personne me reçoit et me reconnait.

Après quelques mots échangés, il s'agit d'encoder l'adresse de Stéphanie sur l'ordinateur.
Mais, voyez-vous, l'ordinateur tient à jour les adresses existantes… et le 102, rue de la Pierre Boveroulle, il ne connait plus! Bon, la personne en face de moi semble trouver une solution et passe à la question suivante : “A quelle adresse doit-on faire suivre le courrier ?”

Chez Clara People, le 124, avenue des Acacias, l'ordinateur n'en veut plus non plus. Ce n'est guère étonnant puisque là, il n'y a plus du tout de maison depuis un an et sous la neige, l'herbe attend pour repousser.
J'ai l'impression de toucher du doigt la fin de Fontaine ; les maisons vidées sont rayées des lieux d'habitations possibles.

De l'autre côté du guichet, la personne exprime un certain embarras : "Ce serait bien d'avoir une adresse existante…". Je répond que l'adresse existe, qu'il y a une boîte aux lettres, que le numro correspond au terrain et que du courrier y est déposé chaque semaine… Mais l'ordinateur, lui, n'en sait rien!
Conciliant, je lui propose d'essayer le 117, où Broc occupe la boîte de quelqu'un d'autre qui n'habite plus là. Que va dire l'ordinateur devant un squat de boîte aux lettres?
Rien! Le 117, il connait, il veut bien!

Après les dernières explications, la signature d'usage et mes remerciements, je ressors du bureau avec le document "Confirmation de l'inscription au service MutaPost" de Stéphanie et quelques belles rencontres humaines en plus.
Vive cette poste-là! La Poste service public!

671merci

 

Les commentaires sont fermés.