08/06/2010

de Marielle à BroC - 17 mars 10

Cher Ami, Broc

"Eclats de mémoire" <- (titre de l'introduction)

[…] "ceux qui ont perdu la clé de la maison qu'ils avaient attachée autour du cou lors de leur départ forcé, pensant revenir quelques jours plus tard, n'ont plus que des images à transmettre.
Ces lmages, ils les dessinent avec des mots, des récits, des chansons, de la musique, de la poésie.

Et comme pour ne pas oublier leur lien avec la terre, en bons fils de paysans fidèles à leur héritage, ils cultivent dans les quelques centimètres carrés d'une courette ou d'un bidon d'huile des jardins de rêve, même quand ils ne sont habités que par un pied de vigne ou par une plante grasse […]"

Contes Populaire de Palestine traduit et racontés par Praline Gay Para (Babel éd.)

La conclusion se trouve sur la photo

Jardin d'Aubervilliers. Jardin ouvrier - février 2010

---

qui se souvient?
le paysage? les humains?

"La Palestine, chacun la porte sur lui, où qu'il aille et la raconte, la revendique, la rêve, à sa manière."
Praline Gay Para

707McBroc

Les commentaires sont fermés.