23/07/2010

de Marielle à Stéphanie - 28 avril 10

Chère copine, Stéphanie,

Voici la réponse n° 2 à votre courrier du 15/4.

C'est vrai, notre environnement est déstructuré, les urgences humaines sont occultées.
On court peut-être à la catastrophe, si on ne réagit pas, comme vous l'écrivez. Mais, je crois qu'on peut adoucir l'avenir, en changeant chacun un peu nos habitudes. Regardez comment un tout petit grain de sable naturel, le volcan islandais, Eyjafjöll, a bloqué le commerce néolibéral par avions !

Si chacun de nous refuse des petites choses idiotes de ce système, ça va faire beaucoup de grains de sable…

Je suis en train de me renseigner pour changer de banque me tournant vers une banque coopérative éthique.

Je vous embrasse.

Nice cours Saleya. Marché aux Fleurs

809McSteph.jpg

Les commentaires sont fermés.