24/10/2009

Les matelas

C'est le doyen qui m'a dit que les 2 matelas n'avaient pas été pris par les encombrants qui étaient passé la veille.

Je les ai reculé pour faciliter l'accès à la boîte aux lettres.

Je cherche une décharge ; le doyen ne sait pas.

Je me suis présenté comme "l'artiste à la boîte aux lettres sur une piquet" à la dame aux cheveux noirs prêt du nouvel arrêt de bus. Elle ne sait pas grand'chose, prudente. Sauf que le parc à conteneur (et non la décharge!) est à Grâce-Hollogne sur la route qui descend vers Liège.

111matelas1

112matelas2

de Broc à Marielle - 2 septembre 09

Les matelas,

cachés derrière la haie à mon arrivée ici, ils ont été mis à rue voici 15 jours par…?
Les encombrants ne les ont pas pris et ils m'encombrent en plus d'être laid.

Ce jour, me 2/09/09 je les charge pour les porter au parc à conteneur.

Entre l'envie d'un lieu correct, un sentiment de responsabilité autour de ma boîte, une envie de m'intégrer constructivement au lieu.

Je t'embrasse

109Broc2R110Broc2V

13/09/2009

Involution

Entre la photo de présentation de l'adresse de Stéphanie, prise le 26 juin 2009 et celle ci-dessous, prise juste après avoir posé ma boîte aux lettres le 20 juillet 2009, les changements extérieurs à la maison sont notables :

  • Des tuiles ont été retirées du garage dont la porte a été refermée et la gouttière arrachée ;
  • La lanterne au-dessus de la porte d'entrée a été enlevée ;
  • Les 2 dernières dalles de recouvrement du muret ont été déplacées ou enlevées ;
  • Le dépôt d'immondices à commencé…

Par derrière, c'est pire et je n'ai pas été voir à l'intérieur. Il faut bien se rendre compte que les maisons vides subissent des altérations toutes les semaines. Elles sont visitées constamment, ce qui rend leur climat assez lourd.

030boite102b

07/09/2009

Impression

A Fontaine, ma sensation de chaos fut d’abord urbanistique, puis sociale et enfin géographique :

un sentiment d’absence sourd lentement ; un effilochage qui se nourrit de toutes les contradictions apparentes. Rien ne semble stable ni ferme.

Un climat qui rompt brutalement avec l’ambiance de l'aéroport où tout est calme, conditionné et sécurisé… un glaçage qui provoque de dérangeantes béances juste à côté.

006décharge1 007atterrissage