25/05/2010

de Marielle à BroC - 2 mars 10

Très cher Bruuno,

J'espère que tu as pu rencontrer le facteur ou plutôt la factrice et que les problèmes de courriers sont réglés, pour qu'on puisse parler avec ta Boîte aux lèvres Rêves.

Une pensée émue devant cette tombe.
Phrase qui fait rêver de manière humaniste :
« La question n'est pas de préparer l'avenir, mais de le permettre. »
Cornélieus Castoriadis

J'aime bien les tombes simples sans chichi avec des herbes aromatiques à la place des plantes traditionnelles de cimetière.

Bisous
Amicales pensées

Merci pour le conseil du film Altiplano

photo: cimetière Montparnasse Paris

Merci Facteur vous nous faites rêver!

676McBrocR

677McBrocV

de Marielle à Stéphanie - 2 mars 10

Coucou Stéphanie, comment allez vous?

Quel beau témoignage de contraste entre le cimetière Montparnasse et la tour du même nom, 200 m de haut… Impressionnant, non? (ils ont démoli le quartier pour elle)

Les vacances à Paris furent bien remplies. C'est étrange, des choses sont venues à moi, sans les chercher vraiment : le cimetière Montparnasse (je logeais à côté au début du séjour) et les jardins ouvriers d'Aubervillieres à la fin du séjour. C'était très bien pour répondre à Broc, Clara et vous. Quand on est dans une dynamique, il n'y a plus besoin de chercher, tout est là, il suffit de cueillir, et voilà.

C'est beau la neige sur les briques et sur le sol tout cassé de votre maison
Mais, hélàs, quel désarroi de voir votre maison dans cet état de destruction, quelle violence!

Je vous envoie toute ma douceur en compensation.

MERCI FACTRICE, FACTEUR!

675McSteph

24/05/2010

de Marielle à Stéphanie - 25 février 10

Bonjour ou plutôt bonsoir chère Stéphanie,

Dans les années 60, les petits commerçants du quartier de la cité étaient regroupés comme ici, sur une place en arc de cercle un peu partout en France.

Je me souviens de mon quartier tout près de l'école, et tout près du collège, les marchands placés dans des locaux avec la même configuration. Il y avait le préféré de tous les enfants de ma cité, c'était Monsieur Zéfara (rien que son nom fait rêver et voyager). Devinez-vous ce qu'il pouvait bien nous vendre? DES BONBONS, bien sûr! Et c'était délicieux!

Ici, celui qui m'a vendu l'appareil photo jetable m'a fait voyager dans son bazar entre enfance et Afrique du nord.

Je vous embrasse

A LA CAMPAGNE
DANS LES VILLES
DANS LES BANLIEUES
Vive les Facteurs!

La vie harmonieuse et conviviale se sont les échanges ; maintenir dans la cité commerces et associations…

Les magasins - commerçants de Pantin

674McSteph

de Marielle à Clara - 25 février 10

Clara, chère très réchauffante lumière,

Alors voilà, je me pose des questions écologiques, peut-être pourras-tu m'apaiser ou me répondre?
Les panneaux solaires pour les fabriquer ne sont pas du tout en économie d'énergie et c'est très polluant…

La maison écolo de Marseille, en bois et baie vitrée bien orientée, maison dite "passive", avec puits canadien système de ventilation sous le sol, plus besoin du système de chauffage traditionnel, avec un bon niveau d'isolement devient ainsi une maison "à énergie positive".

Juste un gros problème qui me dérange fortement : les murts extérieurs sont en bois venant du Canada. Ne pouvons-nous pas utiliser des matériaux locaux?

Je t'embrasse bien fort

DES QUESTIONS !
DES QUESTIONS !

Peut-être pouvons-nous en débattre sur le blog de Broc

Jardin ouvrier Aubervilliers

673McClara

de Marielle à BroC - 25 février 10

Très cher ami artiste, Broc' la vie,

Vivre en habitat groupé, serait idéal (expériences de l'écoquartier Vaubar à Fribourg, Bedzed aux R.U. le prouvent).
D'ailleurs, ça serait pas mal qu'on propose, qu'on offre un relogement aux habitants d'HoHo dans un écoquartier, ça serait une belle compensation…

Cependant là aussi, je m'interroge sur les écoquartiers, y a-t-il vraiment mixité sociale? Quartier bobo?

Quant à la maison individuelle à Marseille… elle était bien tout près d'un quartier très populaire, entourée d'autres villas.
Mais, hélàs, un peu plus loin, nous nous apercevons qu'il y a une entrée, avec une grille pour ce quartier de villas. Alors on se regroupe pour inventer de nouveaux ghettos…

Merci Facteurs!

Photo: vue sur les jardins ouvriers d'Aubervilliers du 10e étage de la tour où j'étais hébergée un jour de temps gris. Quel espace, de l'air!

672McBroc

23/05/2010

Mutapost (4) - au bureau de poste - 24 février 10

C'est la seconde fois que j'entre dans ce bureau de poste.
Cette fois, je viens avec le document Mutapost complété comme je l'ai pu…
La même personne me reçoit et me reconnait.

Après quelques mots échangés, il s'agit d'encoder l'adresse de Stéphanie sur l'ordinateur.
Mais, voyez-vous, l'ordinateur tient à jour les adresses existantes… et le 102, rue de la Pierre Boveroulle, il ne connait plus! Bon, la personne en face de moi semble trouver une solution et passe à la question suivante : “A quelle adresse doit-on faire suivre le courrier ?”

Chez Clara People, le 124, avenue des Acacias, l'ordinateur n'en veut plus non plus. Ce n'est guère étonnant puisque là, il n'y a plus du tout de maison depuis un an et sous la neige, l'herbe attend pour repousser.
J'ai l'impression de toucher du doigt la fin de Fontaine ; les maisons vidées sont rayées des lieux d'habitations possibles.

De l'autre côté du guichet, la personne exprime un certain embarras : "Ce serait bien d'avoir une adresse existante…". Je répond que l'adresse existe, qu'il y a une boîte aux lettres, que le numro correspond au terrain et que du courrier y est déposé chaque semaine… Mais l'ordinateur, lui, n'en sait rien!
Conciliant, je lui propose d'essayer le 117, où Broc occupe la boîte de quelqu'un d'autre qui n'habite plus là. Que va dire l'ordinateur devant un squat de boîte aux lettres?
Rien! Le 117, il connait, il veut bien!

Après les dernières explications, la signature d'usage et mes remerciements, je ressors du bureau avec le document "Confirmation de l'inscription au service MutaPost" de Stéphanie et quelques belles rencontres humaines en plus.
Vive cette poste-là! La Poste service public!

671merci

 

21/05/2010

Mutapost (3) - la perceptrice

Il n'y aura aucun aurevoir échangé avec la voix anonyme :/ Je me retrouve en contact avec la perceptrice du bureau de distribution pour Fontaine.

Le contact est totalement différent.
Elle commence par m'annoncer que je la prends au dépourvu car elle vient tout juste de finir de parler avec les facteurs.

Déjà, la situation s'explique : le facteur qui détient la tournée est en congé de maladie depuis plusieurs mois et ce sont 3-4 autres facteurs qui se partagent sa tâche. Ils ne connaissent donc pas le contexte de Stéphanie et, ils font probablement ça en plus de leur tournée à eux.

La perceptrice connaît mon projet car le facteur habituel, qui sait qu'elle apprécie l'art, lui a déjà montré plusieurs courriers.

Je lui présente plus en détail le problème des courriers de Stéphanie qui sont renvoyés à l'expéditeur et nous réfléchissons à la meilleure solution a y apporter : petits mots sur les cases des facteurs, mutapost,…
La solution du Mutapost semble la plus fonctionnelle : elle clarifie la situation pour tous les facteurs en une fois et elle garanti à Stéphanie le suivi de son courrier durant 4 mois, juste assez pour arriver à l'échéance de l'appel NPAI (21 juin 2010 - solstice d'été).

Pour finir, nous parlons quelques minutes et je lui donne l'adresse du blogue.
Cette fois, des aurevoirs sont échangés :p

Quelle joie d'avoir pu parler avec une personne non anonyme! Un dialogue entre deux êtres humains avec leur histoire et leur sensibilité '^.^'
Youpi, comme dirait Marielle !

Il ne reste plus qu'à aller au bureau de poste pour finaliser les choses.

670Mieux

19/05/2010

Mutapost (2) - le 022.012345

Pour contacter un bureau de poste, un seul numéro de téléphone : 022.012345
Qui dit un seul numéro, dit voix électronique, menus qui s'accumulent au fil des touches à choisir, file d'attente et musique de circonstance et finalement, voix anonyme dans un "call center"!

Et moi, je voulais parler à la perceptrice d'un bureau de poste bien précis…
A cette demande, exprimée d'entrée de jeu, la voix anonyme et féminine me demande : "C'est à quel sujet?"
- "Cela concerne du courrier qui n'arrive pas."
- "Pour le courrier qui n'arrive pas, c'est bien ici. C'est à quelle adresse?"
- "A mon avis, vous ne saurez rien faire à partir de Bruxelles. J'ai besoin de parler avec les personnes concernées."
- "Nous ne sommes pas à Bruxelles mais à Charleroi!"
- "Ok, ok! On peut essayer…"

Sur ce début prometteur, j'entreprends de lui décrire la situation par le détail : Horion-Hozémont, Fontaine, l'aéroport, les nuisances sonores, la zone A inhabitable,… elle ne connait pas la situation.

Je poursuis avec mon projet artistique, la boîte de Stéphanie qui a disparu et sa maison qui a brûlé…
- "S'il n'y a plus de boîte aux lettres et que personne n'habite là, alors ce n'est pas possible."
- "Je suis bien d'accord avec vous : ce n'est pas possible d'ici et c'est pourquoi j'ai besoin de parler aux personnes concernées…"
Il y eu un blanc qui sentait l'irritation, puis un "Attendez!".

Je supporte très mal les standards où la personne anonyme sert de paravent, de para-colères-de-clients et de para-irresponsabilité-de-supérieurs sans détenir aucune responsabilité réelle. Bref, elles encaissent tout pour pas un rond et bien souvent elles ne résolvent rien.
Les pauvres voix anonymes, je ne voudrais pas être à leur place!

 

659LaPoste

18/05/2010

Mutapost (1) - 24 février 10

Cette fois, ça y est!

Stéphanie, qui n'a plus de boîte aux lettres depuis début novembre,  a été au bout de ses démarches pour faire suivre son courrier dans la boîte aux lettres de Broc.

C'était bien nécessaire depuis qu'elle avait appris que certains courriers qui lui étaient adressés étaient renvoyés à leur expéditeur.

Ce fut un petit périple parsemé de rencontres humaines.

658Mutapost

17/05/2010

de Marielle à Guy via BroC - 24 février 10

Et de 4 boules-de-songes-porte-clefs illustrées de boîtes aux rêves!
Celle-ci est pour Guy, au bon soin de Broc.

---

Bonjour Guy,

J'espère que ce petit courrier te plaira

Bonne suite!

655McGuy1 657McGuy3656McGuy2

de Marielle à Marie-Laure via Clara - 24 février 10

Un nouveau porte-clef-boule-de-songe illustré de boîtes aux rêves est arrivé dans la boîte de Clara.
Il est adressé à Marie-Laure!

Cette fois, il n'est plus dans une pochette de la Poste française mais dans une pochette de la Poste belge…
Et alors, me direz-vous?
Cela veut dire que ce petit objet de moins de 10 centimètres a voyagé d'Arles à la Belgique sans emballage!

Vive la Poste "^.^"

---

Bonjour Marie-Laure,

Voici ce drôle de courriers j'espère qu'il te plaira

Belles énergies

653McML1
654McML2

16/05/2010

le printemps (2)

La neige à fondu et les quelques degrés au-dessus de zéro semble doux.

Encore une vision panoramique : le paysage entre Fontaine, chez Stéphanie et Horio-Hozémont ; les repères sont sur le paysage.

652pano10-2

 

J'étais en zone B au moment de prendre les photos. La superette, visible tout à gauche, est en zone A — inhabitable — comme toutes les maisons de Fontaine qui restent encore!

le printemps (1)

C'est le printemps!

Donc : la neige a fondu :)

Te souviens-tu de la montagne de déchêts déversée dans l'allée d'une maison de Velroux ?

Te souviens-tu de ce qu'il en restait après qu'on y ai bouté le feu ?

Te souviens-tu du "déblaiement" qui a suivi ?

Te souviens-tu de gens qui y habitaient ?

Voici ce qu'il en est juste après le nettoyage de printemps…

651pano24-2

 

A l'extrême droite, au bout de la rue, l'arrière de l'aéroport avec des hangars de fret et un camion de fleurs coupées.

15/05/2010

de Marielle à Stéphanie - 22 février 10

Bonsoir, chère Stéphanie,

Et, est-ce que vous aimez cette boîte aux rêves? Elle est sur le portail des jardins ouvrier. Elle ouvre les portes des jardins secrets, des espaces de liberté.
Bien sûr, cette boîte semble vieille et ancienne mais… elle fait du bien.

Bien à vous

EN Europe
NOUS AIMONS LA POSTE, SERVICE PUBLIC!

Boîte des jardins ouvriers d'Aubervilliers

640McStephR

641McStephV

de Marielle à BroC - 22 février 10

Très cher ami, l'artiste,

Il suffit d'être proche des êtres humaiins (de les aimer) pour comprendre ce dont ils ont besoin, ce dont ils rêvent. (c'est essentiel)

ESPACE, NATURE, TOIT, CULTURE AGRICOLE POUR SE NOURRIR, ÉCHANGES CONVIVIAUX. (c'est un minimum)

Alors, les architectes du développement durable, loin des êtres simples ; ils créent dans leur bureau vont encore imposer aux personnes du peuple des bâtiments invraisemblables sur des idées, non sur la vie quotidienne…

Par exemple : logement pas cher, un immeuble avec une grande baie vitrée mal orientée : donc très froid en hiver, chaud insupportable en été, déjà là ça ne va pas… On y impose aux familles de manger, toutes ensembles, comme dans une cantine au rez de chaussée, en bas de la baie vitrée, où tout le monde les voit. Les appartements sont grands (sans cuisine et sans salle à manger). (voilà l'économie)

Broc, toi qui a besoin de solitude en quantité comment tu ferais là-dedans?

Bisous Bisous
bisous Bisous

Mixité et LIEN SOCIAL :
QUE LES ARCHITECTES AILLENT Y VIVRE DEDANS!
LAISSONS AUX FAMILLES DES ARCHITECTES CET IMMEUBLE! (Beau cadeau)

Et on te parle de lien social avec cette cantine…

643McBroc